Les métiers de la petite enfance : variés et demandés !

Look what is this

Les besoins en professionnels de la petite enfance augmentent chaque année et les recrutements sont nombreux. Le taux de natalité étant élevé tout comme le départ à la retraite des professionnels, des dizaines de nouvelles structures d’accueil sont créées chaque année.

Une perspective positive !

Avec plus de 4 millions d’enfants de moins de 6 ans aujourd’hui en France, il est prévu plus de 594600 postes pour 2015 dans le secteur de la petite enfance. Un vivier pour l’emploi, et une assistance indispensable à l’éducation de nos enfants !

Quelles formations pour devenir un professionnel de la petite enfance ?

Il existe essentiellement 3 diplômes et concours permettant de travailler auprès des jeunes enfants :

 Le CAP Petite Enfance

Ce diplôme est la première étape pour gravir les échelons dans le secteur de la petite enfance. Diplôme de niveau V de l’Education Nationale, les pré-requis exigés pour accéder au CAP Petite Enfance sont d’avoir atteint un niveau 3ème et avoir 18 ans le jour des examens. Le programme du CAP Petite Enfance comprend environ 1158 heures (dont 864 heures pour l’enseignement professionnel). Ce diplôme permet de travailler comme agent en crèche, pouponnière ou multi-accueil, comme assistant maternel indépendant ( à condition d’avoir obtenu par ailleurs l’agrément d’assistant maternel auprès de votre conseil régional)  ou en structure collective, ou encore comme garde d’enfants au domicile des parents.

Le concours ATSEM

Le concours externe d’aptitude ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) est ouvert aux détenteurs du CAP Petite enfance (les mères de 3 enfants et anciens sportifs de haut niveau peuvent cependant en être dispensés).

Ce concours propose d’abord une épreuve d’admissibilité qui vérifie les notions élémentaires relatives au fonctionnement des collectivités locales, ainsi que l’assimilation des consignes d’hygiène et de sécurité dans le cadre des écoles maternelles.

Il s’en suit une épreuve d’admission: un oral face à un jury de professionnels qui évaluent la motivation et l’aptitude à exercer les missions.

L’atsem accueille et accompagne les enfants, assiste l’enseignant et veille à la préparation des activités et entretien des locaux.

Le concours Auxiliaire de puériculture

Ce concours permet d’intégrer l’IFAP (Institut de Formation des Auxiliaires de Puériculture). Il ne nécessite pas de diplôme pré requis; mais de nombreux candidats possèdent soit un CAP petite enfance, soit un BEP Carrières Sanitaires et Sociales. De plus, le niveau étant assez élevé, les candidats sont souvent déjà bacheliers.

La formation dure environ 10 mois en alternance avec des stages et le diplôme d’Etat est délivré en contrôle continu.

L’auxiliaire de puériculture partage le quotidien des enfants, et travaille sous la direction de l’ infirmière puéricultrice. L’auxiliaire de puériculture peut également travailler dans les PMI ou dans les hôpitaux.

Découvrez toutes les formations de la petite enfance par corresondance proposées par ECOLEMS