Le CAP Petite Enfance

Pour travailler dans la petite enfance, il faut posséder le CAP Petite Enfance, principal diplôme demandé par tous les employeurs, que ce soit pour exercer dans une crèche ou en tant que garde d’enfants.

Pourquoi préparer le CAP Petite Enfance ?

Travailler auprès des enfants à temps complet n’est pas comme faire du babysitting occasionnellement. Quand on veut faire de la petite enfance son métier, il faut maîtriser certaines compétences indispensables pour pouvoir bien s’occuper des enfants, qu’ils soient nourrissons ou plus âgés.

Par exemple, veiller au bien-être d’un petit bébé ne s’improvise pas. Il y a des règles à respecter concernant les soins, les repas, les temps de siestes ou encore les activités qui évoluent en fonction de l’âge du bébé. De même, un enfant de 4 ans ou plus a des besoins bien différents, tant sur le plan nutritionnel que moteur.

Même avec la meilleure volonté et motivation du monde, travailler auprès des enfants sans formation spécifique peut donc s’avérer être dangereux et doit être évité.

Comment obtenir le CAP Petite Enfance ?

Le CAP Petite Enfance peut se préparer dans plus de 200 établissements en France : dans les lycées, les CFA dans le cadre de l’apprentissage, ou encore par correspondance grâce aux organismes de formation à distance. Le site de l’ONISEP répertorie les principaux lycées.

Le CAP Petite Enfance se prépare généralement en deux années, sauf s’il on est dispensé(e) des matières générales. Cette dispense concerne les personnes ayant déjà passé un CAP ou un diplôme supérieur (le BAC par exemple).

A l’issue de la préparation, on passe l’examen du CAP (Certificat d’Aptitudes Professionnelles) dans un établissement de l’Académie dont on dépend. L’examen ne sera pas validé si l’élève n’a pas réalisé le stage obligatoire de douze (12) semaines qui permet de mettre les compétences apprises en pratique. L’élève doit lui-même chercher son stage au sein d’une crèche, d’une école ou encore d’un centre de loisirs.

L’examen se déroule en deux temps :

  • Les épreuves pour les matières générales (si l’on est pas dispensé), durent 4h15 environ.
  • Les épreuves pour les matières professionnelles sont divisées en 3 parties :
    • L’EP1 dédiée à la prise en charge de l’enfant à domicile
    • L’EP2 qui traite de l’accompagnement éducatif de l’enfant et de la PSE (prévention, santé, environnement)
    • L’EP3 qui se concentre sur les techniques de service à l’usager

Le CAP change pour la session 2019

Attention toutefois à la réforme qui a lieu à partir de la rentrée 2017 et qui prendra effet pour les examens de la session 2019. En effet, certaines conditions et épreuves vont changer pour les personnes qui passeront leurs épreuves en juin 2019.

Le CAP Petite Enfance se nommera “CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance”.

Pour valider ce diplôme, le stage obligatoire sera désormais de 16 semaines, dont 2 x 4 semaines l’année de passage de l’examen.
– 4 semaines en école maternelle/Equipement d’Accueil du Jeune Enfant – EAJE/Accueil Collectif de Mineurs – ACM, et
– 4 semaines en EAJE/auprès d’un assistant maternel/auprès d’un organisme de service à la personne.

De plus, les épreuves sont modifiées :

  • EP1 devient : “Accompagner le développement du jeune enfant + PSE (Prévention, Sécurité, Environnement)”, évaluée par un oral de 25 minutes et 1h de PSE.
  • EP2 devient : “Exercer son activité en accueil collectif”, évaluée par un écrit d’1h30.
  • EP3 devient : “Exercer son activité en accueil individuel”, évaluée par une pratique et un oral de 2h.
  • EG1 : “Français et Histoire Géographie/Accompagnement moral et civique”.
  • EG2 : Mathématiques/Sciences physiques et chimiques”.
  • EG3 : Education physique et sportive, qui deviendra probablement obligatoire même avec une formation à distance.
  • Épreuve de langue vivante facultative

Qui peut passer le CAP Petite Enfance ?

Le CAP est accessible dès la sortie du collège en fin de troisième. Il ne faut pas posséder de qualifications particulières pour commencer la formation, juste être motivé(e) et bien entendu aimer le contact des enfants. Cela peut paraître évident mais il est important de le rappeler ! En effet, se retrouver au milieu d’une dizaine d’enfants en bas âge n’est pas de tout repos !

Le CAP Petite Enfance est aussi accessible aux personnes qui travaillent déjà mais qui auraient envie de changer de métier. C’est par exemple le cas des femmes qui deviennent mamans et qui se découvrent une vocation et l’envie d’être en permanence au contact d’enfants. Des dispenses peuvent d’ailleurs être accordées aux mamans de 3 enfants et plus.

Que vais-je apprendre en préparant le CAP Petite Enfance ?

La préparation du CAP Petite Enfance est constituée de matières générales telles que les mathématiques, le français ou l’histoire géo, mais aussi et surtout de matières professionnelles, qui touchent directement aux compétences liées aux métiers de la petite enfance : soins de l’enfant, préparation des repas, animation, développement et motricité, etc.

Voici quelques exemples de cours dispensés dans le cadre du CAP Petite Enfance.

 

 

Quel métier pourrais-je exercer avec le CAP Petite Enfance ?

Le CAP Petite Enfance donne accès à la plupart des métiers d’encadrement direct des enfants : garde d’enfants à domicile, agent de crèche, animateur en centre de loisirs, et il est également un tremplin indispensable pour celles et ceux qui souhaitent devenir ATSEM (Agent Territorial Spécialisé en Ecole Maternelle). En effet, il est interdit de se présenter au concours ATSEM sans posséder le CAP Petite Enfance au préalable.

Pour devenir assistante maternelle, outre l’agrément du Conseil Général du département de résidence (accordé après inspection de votre domicile et entretien sur vos motivations à accueillir des enfants), il est demandé de posséder l’EP1 du CAP Petite Enfance qui se concentre sur la prise en charge de l’enfant à domicile. Il est donc possible de ne préparer que ce certificat. Dans ce cas, la plupart des conseils généraux proposent directement des solutions pour se former et préparer l’épreuve.

Continuer ses études après le CAP Petite Enfance

Comme nous le disions plus haut, le CAP Petite Enfance est indispensable pour présenter le concours ATSEM.

Le diplôme peut également être un premier pas vers d’autres métiers touchant à l’enfance et il est alors possible de se diriger vers le concours auxiliaire de puériculture, le Bac Pro ASSP (Accompagnement, Soins, Services à la Personne) qui permet notamment de travailler auprès des enfants porteurs de handicap, ou encore le diplôme d’éducateur de jeunes enfants (EJE).

En savoir plus sur les métiers de la petite enfance

Préparer son CAP Petite Enfance par correspondance