Zoom sur la loi contre les violences éducatives ordinaires

Loi contre les violences éducatives ordinaires

Pour les (futurs) professionnels de la Petite Enfance (ainsi que les parents), cette loi qui s’inscrit dans le cadre d’une politique de sensibilisation à l’éducation positive, a des implications directes au quotidien : savoir éduquer dans la bienveillance tout en se faisant respecter.

Quelles sont les spécificités de cette nouvelle loi ?

Initiée par la sénatrice Marie-Pierre de la Gontrie le 26 juin dernier, la proposition de loi de la députée Maud Petit contre les violences éducatives ordinaires a été adoptée en première lecture par le Sénat le mardi 3 juillet 2019.

Que recouvre la notion de violences ordinaires ?

  • La portée de ce texte est avant tout symbolique. Le texte ne définit pas encore les violences éducatives ordinaires et ne prévoit aucune nouvelle sanction pénale.
  • L’article 2 prévoit seulement d’établir, avant le 1er septembre prochain, un rapport présentant un état des lieux des violences éducatives en France. Celui-ci s’appuiera sans doute sur le travail réalisé par les différentes associations de protection de l’enfance et les psychologues pour définir ce que sont ces violences. On pense aisément à la fessée ou à la gifle, mais d’autres formes existent : moqueries, cris, indifférence, manipulation, négligences, châtiments corporels etc

Il semblerait, selon la Fondation pour l’Enfance, qu’actuellement 85% des parents français aient recours à ces violences éducatives ordinaires.

Des conséquences graves pour l’enfant et le futur adulte

  • Chez l’enfant, agressivité précoce, risque d’anxiété ou de dépression peuvent être des conséquences des violences éducatives ordinaires.
  • Chez l’adolescent, le quotient intellectuel peut chuter, le risque de développer des troubles psychiatriques est augmenté tout comme le risque de décrochage scolaire.
  • A l’âge adulte, la victime peut développer des maladies somatiques, ou encore un sentiment permanent d’insécurité et de stress.

Le rôle des professionnels de la Petite Enfance est donc de protéger les enfants contre ces violences et d’être acteur d’une révolution éducative respectant les droits des enfants sans faire preuve de laxisme !
Vous souhaitez travailler auprès des enfants ? Et si vous appreniez votre futur métier à distance et à votre rythme ? Découvrez toutes nos formations Petite Enfance.