Se protéger des UV : aperçu des enjeux sur la santé et solutions

Chaque année à l’approche des vacances d’été, les débats sont relancés sur l’efficacité des crèmes solaires et sur la lutte anti-UV. On retrouve les éternels conseils sur l’importance de l’hydratation et d’une alimentation riche en tomates, carottes et melon. Seulement, pour mieux comprendre les enjeux d’une protection contre les UV, il ne suffit pas de s’arrêter là.

Cet article d’actualité vous propose un résumé des notions fondamentales qui sont traitées dans le cours de notre CAP Esthétique “les effets du soleil et des UV sur la peau”.

Comment les UV agissent sur notre peau ? 

La peau se compose de plusieurs couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.  Ce sont les deux premières couches qui sont impactées par les UV (ultraviolets).

  • L’épiderme est la partie superficielle de la peau, constituée de cellules qui s’éliminent et se renouvellent progressivement.
  • Le derme correspond aux couches profondes et permanentes.

Certaines cellules de l’épiderme sont chargées de produire de la mélanine afin de colorer la peau et de la protéger des UV lors d’un processus appelé mélanogénèse. C’est la synthétisation de la mélanine par les mélanocytes. Ils sont complémentaires des kératinocytes (les cellules qui recouvrent la peau) et protègent la peau des rayons UV grâce à la kératine. Ce sont ces cellules qui doivent se renouveler progressivement. Pourtant, celles-ci peuvent connaître un dysfonctionnement. On dit alors que le capital soleil est épuisé. La personne concernée n’est plus protégée et chaque exposition peut représenter un danger pour la peau. L’ADN cellulaire peut alors être touché. Le risque majeur d’une surexposition au soleil est alors de développer un cancer de la peau

L’impact des UV varient en fonction des phototypes

La peau est donc particulièrement impactée par le rayonnement UV. Cependant, chaque personne est touchée d’une manière différente selon :

  • son phototype (type de peau)
  • la longueur d’onde des UV
  • la durée d’exposition

Si l’on compte jusqu’à 7 phototypes différents, on ne connaît que trois catégories d’UV : UVA, UVB et UVC. 

  • Les UVA ont un effet rapide et de courte durée
  • Les UVB ont un effet lent
  • Les UVC sont filtrés par la couche d’ozone

Apprendre à différencier les différents phototypes pour se protéger correctement

On adapte l’attention portée à la protection contre les UV en fonction de chacun, que ce soit pour les enfants, fragiles vis-à-vis des UV, ou les personnes âgées, dont le capital soleil a plus de chance d’être épuisé. De même, on ne prodigue pas les mêmes soins sur une peau blanche et sur une peau noire.

Vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le sujet ? Découvrez les enseignements professionnels prodigués dans le CAP Esthétique. 

Comment fonctionnent les UV ? 

Les UV sont situés sur le spectre entre 100 et 400 nanomètres 

  • La limite entre les UVA et les UVB se situe à 320 nm. Plus leur longueur d’onde est courte, plus leur rayonnement est énergétique et donc nocif. 
  • Les rayons UVC sont plus courts que les UVB, qui eux-mêmes le sont plus que les UVA. 

Contrairement aux croyances populaires, aucune crème ne peut bloquer à 100% les UV. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le terme « écran total » est interdit depuis 2006. Il est simplement nécessaire de se protéger de manière régulière et surtout adaptée. Il faut choisir la bonne crème solaire, selon le phototype, mais également selon l’environnement (saison, heure, altitude, réflexion lumineuse…).

Comment adapter sa protection solaire à l’index UV ?

C’est l’index UV qui permet de mesurer la force du rayonnement UV. 

  • Il s’échelonne entre 1 et 8
  • L’index permet de choisir la crème solaire adaptée à la situation. Les crèmes solaires sont classées selon leur indice de protection (SPF = Sun Protection Factor):
    Faible : indice de 6 à 10
    Moyen : indice de 15 à 25
    Haut : indice de 30 à 50
    Très Haut : indice de 50+

Il faut cependant savoir que ces produits filtrent majoritairement les UVB. Cela explique donc pourquoi ils sont inefficaces contre les radiations émises par les appareils émettant des UVA.

Dans tous les cas, il est nécessaire de bien se protéger et donc de connaître (ou de faire connaître) sa peau. Phototypes, types d’UV et index UV sont les notions incontournables d’une protection solaire efficace.

Vous avez toujours aimé l’esthétique et le bien-être ? Découvrez les formations en ligne de notre école ECOLEMS avec les CAP, BAC Pro, et autres formations de spécialisation.